mardi 20 avril 2010

"Le syndrôme de la dématérialisation"

La "mentalité" des gens sur internet a beaucoup changée ces dernières années

Je me souviens qu'il y a 5ans environ les gens étaient beaucoup plus respectueux... Et que les avis de chacun étaient respectés et qu'on ne cherchait pas la petite bête à tout prix (bien sûr il ne faut pas faire de généralités, des "fouteurs de merde" il y en avait déjà, mais beaucoup moins qu'actuellement...) Internet s'est ouvert à tout le monde, ou plutôt, tout le monde s'est ouvert à internet... On croise désormais sur internet les mêmes personnes que dans la "vraie" vie, ca va du simple quidam, à l'ingénieur, en passant par celui qui croît tout savoir et qui a tout vu, tout entendu...

Le respect ne passe pas seulement par l'orthographe, mais bien sûr ca en fait partie, écrire en langage SMS, ou faire 15 fautes tous les 3 mots, c'est irrespectueux, mais on ne peux pas blâmer quelqu'un qui fait quelques fautes par ci par là... C'est ce qu'on appelle la tolérance... et c'est donc irrespectueux de ne pas "respecter" ce "droit" à la tolérance... Surtout qu'on ne peux pas reprocher à une personne d'avoir fait quelques fautes d'orthographe dues à une précipitation et à des fautes de frappe, alors que pendant ce temps "nos" enfants écrivent de plus en plus mal la maladie du SMS en quelque sorte...
La vie "IRL" est remplie d'attaques personnelles, de coups de couteaux dans le dos et cie, on le vois bien notamment en politique, sur internet c'est pareil, les gens (pas tous bien sûr) passent leur temps à critiquer l'autre, à le juger, mais en fait ce n'est pas du à internet, c'est la nature humaine qui est ainsi, cela a été dit à de nombreuses reprises, nous sommes dans un monde de plus en plus "individualiste", ou l'autre n'importe que peu. Par conséquent, l'internaute n'est pas fou, il est seulement égal à lui même, à ce qu'il est dans la vraie vie. La seule différence est que Internet facilite l'expression, dans le sens où, on peux dire quasiment ce qu'on veux, car ce n'est que du "virtuel" certains voire beaucoup de gens pensent que sur Internet tout est permis, que l'on peux insulter, critiquer.. sans merci les autres, et ce, sans conséquence...

jeudi 24 septembre 2009

Sexisme ou féminisme ?

Bonjour à vous,

Cela fait maintenant plusieurs années que je parcoure le web, Au fil des discussions et débats, mais aussi de ce que j'ai pu voir en dehors du web, je me suis rendu compte de quelque chose de flagrant : le sexisme, mais par sexisme, je parle de sexisme envers la gente masculine...

Avant d'aller plus loin je tiens à préciser que je ne suis pas sexiste que ce soit envers les hommes (normal j'en suis un) mais pas non plus envers les femmes. Je prône juste une véritable égalité à double sens.

  Pendant plusieurs millénaires, et même encore aujourd'hui dans certains pays (et plus précisément dans certaines religions), les femmes sont ou ont été soumises par les hommes... Cependant au cours du dernier siècle (et bien sûr du siècle actuel) la femme a eu une progression sociale phénoménale. On pourra citer la date 1944 pour le droit de vote des femmes en France (source), soit dit en passant, pour un pays dont la devise comprend le mot égalité, la France est un pays qui a accordé tardivement le droit de vote aux femmes. "Le 1er août 1980 Vigdis Finnbogadottir est élue à la présidence de la République d’Islande. Elle est alors la première femme au monde à obtenir ce titre au suffrage universel" (source). Si on retourne dans la nature, il y a à ma connaissance un sexe dominant, on pourra citer la Reine des abeilles, les singes ou les lions qui ont un mâle dominateur, ou encore la mante religieuse qui mange le mâle une fois l'accouplement terminé. Donc on y réfléchissant le sexisme n'est pas contre nature, bien au contraire. Mais les êtres "évolués" que nous sommes, avons la capacité de réfléchir sur notre situation sociale dans un monde où la société est en constante évolution et que les mœurs changent quasiment à chaque génération. C'est aussi la volonté d'avoir ce que l'autre a, à l'image de l'argument publicitaire de vouloir le même objet(piscine, tondeuse, voiture...) que son voisin, qui poussent les Hommes (avec un grand H) à vouloir l'égalité et plus précisément dans notre cas les femmes.

Évidemment, si on parle de sexisme, tout de suite on va parler du sexisme envers les femmes, un peu comme le racisme où automatiquement on va parler du racisme envers les noirs. Seulement, moi je voudrais aborder un sexisme dont on parle très rarement : le sexisme envers les hommes. On pourra prendre un cas flagrant mais qui pourtant ne choque personne : le site de rencontre meetic que beaucoup de personnes connaissent, ne font payer que les hommes, si c'était les femmes uniquement qui auraient du payer, les associations de défense des femmes et autre féministes auraient tout de suite crié au scandale... Certes ce n'est qu'un argument publicitaire pour faire venir les femmes mais cela reste une discrimination, de même, pour faire à nouveau un rapprochement avec le racisme, il serait discriminatoire de faire payer uniquement les noirs, et pas les blancs... Donc en conclusion sur cet exemple, soit on fait payer à tout le monde même le même prix, soit on fait payer personne... c'est ça que j'appelle égalité.

Sur un forum où je suis très actif actuellement (et qu'au passage que je vous recommande : http://www.forumfr.com), un débat (lien du topic) très intéressant a été lancé par le membre Femzi, En effet il pose la question de pourquoi l'homme ne peut pas décider de garder ou non un bébé (ou plutôt foetus). Certes c'est la femme qui porte le bébé, là dessus rien à redire, c'est son corps et donc elle est "quasi" libre d'en faire ce qu'elle veux (quasi par rapport aux autres débats comme l'euthanasie etc...) mais si on regarde ca sous un autre angle, un bébé ca se fait normalement à deux, il serait donc logique par soucis d'égalité que l'homme puisse aussi choisir s'il veut avoir un bébé ou non dans le cas où la femme tomberait enceinte... or ce n'est pas le cas, pire encore (pas dans ce topic mais dans la vraie vie) certaines femmes accusent les hommes de ne pas assumer l'enfant, mais comment accuser quelqu'un qui n'avait aucun pouvoir décisionnel sur le fait d'avorter ou de garder l'enfant ? Là vous allez me dire que qu'il n'avaient qu'a se protéger, mais la contraception c'est autant de la responsabilité de l'homme que de la femme, donc à nouveau les deux sexes sont responsables, mais l'homme lui subit et ne peut quasiment rien y faire, car bien entendu rien ne lui interdit de refuser la paternité, mais comme dit précédemment il se confrontera aux remarques de certaines personnes l'accusant d'irresponsabilité. Il arrive souvent que la femme veuille un enfant mais que l'homme n'en veuille pas, dans un couple où l'on est censé se faire confiance, que le préservatif à été arrêté car le test du dépistage à été fait et que la femme assure à l'homme qu'elle prend la pilule, certaines femmes arrêtent de prendre la pilule sans le dire à leur compagnon, et cela dans le but de tomber enceinte, et après cela on voudrais "forcer" l'homme à assumer la paternité d'un enfant non voulu et l'accuser (si je me réfère à une personne dans le topic cité plus haut) de ne pas s'être protégé alors qu'une contraception était censée être utilisée, cela ne vous parait pas hypocrite voire sexiste ? Il en est de même pour la campagne publicitaire sur la contraception avec comme slogan "Faut il que les hommes soit enceints pour se préoccuper de la contraception" par ce slogan et ces pubs, le gouvernement accuse clairement les hommes d'être seuls responsables de la contraception, alors que je le répète, la contraception elle se fait à deux, ce n'est ni l'homme, ni la femme qui en est responsable, mais les deux à la fois, surtout que notamment sur le forum ForumFR on voit passez beaucoup de jeunes adolescentes ni connaissant quasiment rien à la sexualité, et certaines d'entre elles ne savent même pas ce que sont les règles... Je pense que le problème est surtout là, il faut éduquer convenablement les enfants à la sexualité... et non pas accuser les hommes d'être irresponsables comme la campagne de pub semble le laisser penser.

Les femmes se plaignent d'avoir moins de droits que les hommes, de n'avoir que des désavantages notamment au niveau des salaires. Mais il y a encore plein d'exemples où l'avantage est donné aux femmes, L'un des plus connus est le droit de garde, lors d'un divorce, (dans le cas où ni la femme ou l'homme ne boit ou ne soit violent), en effet d'après un article de easy-droit.fr (lien) jusqu'en 2002, c'est à dire il y a moins de 10ans, dans 90% des cas c'est la mère qui obtenait la garde de l'enfant, mais cela est purement et simplement discriminatoire,  il n'y  a aucune raison pour que la mère ai plus de droits que le père, le chiffre devrait être de 50%, car certes vous allez me dire c'est la mère des enfants, mais l'homme c'est aussi leur père, l'époque où la mère restait au foyer pour élever les enfants et le père travaillait sans vraiment avoir le temps de s'en occuper est terminée depuis quelques décennies. Maintenant la femme travaille et l'homme élève aussi à part entière les enfants (cela pose le problème des bonus sur la retraite donné au mère de famille, là encore un exemple de favoritisme envers les femmes). Enfin, on pourra citer cet article, sur le site francesoir.fr : on parle d'hommes violents, de femmes battues par leur conjoint, mais ce dont parle très rarement c'est que les hommes aussi se font battre par leur conjointe, et il serait bien plus nombreux qu'on le pense :

8 à 10 % d’hommes seraient victimes de violences conjugales.
En 2006, 31 d’entre eux sont décédés, soit un décès tous les 13 jours.
Par
comparaison, 10 % des femmes se déclarent victimes de violences
conjugales et une femme est tuée par son compagnon tous les 4 jours.

Encore pire, lors de jugement au tribunal, un homme doit encore se battre pour prouver que sa femme le bat, alors qu'une femme qui tomberait par exemple dans l'escalier et irait dire que c'est son mari qui la bat, là tout de suite on va la croire...


Pour conclure, oui le sexisme existe, mais il existe dans les deux sens, et on ne peux pas demander l'égalité des sexes, sans s'attaquer au sexisme féminin et masculin. Car demander l'égalité des sexes, et en même temps vouloir garder des privilèges tels que le bonus retraite donné aux femmes est hypocrite et ridicule. Une dernière chose dont je n'ai pas parlé, c'est que vouloir trop l'égalité peut en devenir ridicule : prenons le cas d'un emploi, un homme et une femme se présentent pour une offre d'emploi, ils ont les mêmes compétences, certains recruteurs vont prendre la femme parce que c'est une femme et que sinon il risquerait d'être accusé de sexiste parce qu'il a pris l'homme à la place de la femme...


Liens cités  :

http://www.easydroit.fr/divorce/divorce-et-enfant/pratique-juge-garde-enfant.htm

http://www.francesoir.fr/enquete/2007/11/09/hommes-battus-les-oublies-des-violences-conjugales.html

http://www.forumfr.com/sujet314364-et-le-droit-de-veto-alors.html

Un article de wikipédia très intéressant à lire :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sexisme

Une vidéo à regarder concernant les hommes battus :
http://www.dailymotion.com/video/x4e679_les-hommes-battus_news

Mise à jour du 27 août 2010 : un article sur le figaro concernant les hommes battus :
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/08/26/01016-20100826ARTFIG00447-les-hommes-aussi-sont-victimes-de-violence-conjugale.php

vendredi 15 août 2008

Liberté(s) : La notre commence là où s'arrête celle des autres ?

Liberté, un mot utilisé souvent pour se justifier d'une action, ou d'une parole. Nous avons la chance (contrairement à d'autres) d'avoir plein de libertés,telles que la liberté d'expression, de pensée, de presse de déplacement etc... mais il ne faut pas oublier que si nous avons aujourd'hui ces libertés c'est parce que des gens se sont battus pour les avoir, qu'autrefois nous n'avions pas toutes ces libertés. C'est pourquoi nous devons respecter ces privilèges.

En effet, comme je l'ai dit juste avant, beaucoup prennent l'excuse de la liberté pour justifier leurs actes, mais il ne faut pas en abuser, car bien que l'on est la liberté d'expression, ce n'est pas pour ca qu'on a le droit, d'insulter d'autres personnes, d'être raciste, homophobe, etc. La liberté est effective tant que ca n'empiète pas sur celle des autres.

Les gens pensent que tout leur est acquis, qu'il peuvent faire tout ce qu'ils veulent, mais il n'en n'est rien, la "bonne conduite" restreint les "libertés".

Il y a liberté et liberté, liberté dans le sens juridique : liberté de la presse, liberté d'aller où l'on veut (avec quelques exception bien sur, on entre pas chez son voisin sans son accord...), mais il y'a aussi la liberté ethnique, en gros, les moeurs, la politesse, le respect etc, petit exemple : on peux dire à quelqu'un qu'il est moche, mais est ce bien pour autant ? est ce correct ? même si c'est la vérité, toute personne respectueuse ne le dit pas...

On est libre de faire plein de chose, mais avant de faire une chose dont on est libre de faire, nous devons utiliser notre cerveau pour se demander si on peux vraiment le faire moralement...

dimanche 10 août 2008

Jeux Olympiques : Médiatisation et anti Médiatisation

8 août 2008, cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Beijing (Chine).

Les JO, m'amène à vous parler de 2 sujets, premièrement la médiatisation qui se fait autour de ces JO et des athlètes etc, et de la liberté de la presse en Chine. Médiatisation et anti-Médiatisation 2 termes étant opposé mais qui pourtant se retrouvent dans le contexte des JO. En effet, en France nous assistons à une importante médiatisation des Jeux Olympiques, alors qu'en Chine ils censurent les médias.

En effet, si vous regarder la télévision ces temps ci, notamment le Journal Télévisé, vous avez forcément le droit à la moitié, voire plus, du journal qui parle de ces JO, et comme si ça ne suffisait pas qu'ils nous en parle pendant les JO, cela fait plus de 1 mois qu'ils nous parlent des JO, et de la liberté de la presse en Chine.

Qu'ils parlent de la liberté de la presse, ou plus exactement de la non-liberté de la presse en Chine, ne me dérange pas, bien au contraire, ce qui me dérange, c'est qu'ils nous parlent pendant 1/2 heures, des mêmes athlètes, des même disciplines. Cela en devient lassant, que ce soit pour les JO ou pour tout autre sujet les médias ne parlent que de ce qu'ils veulent, j'entends par cela qu'il ne parlent pas de tout. Tout en restant dans le domaine du sport, prenons l'exemple du football où c'est le plus flagrant. Il y a 2 clubs dont les journaux parlent sans arrêt depuis de longues années, le PSG et l'OM, et depuis quelques années, l'OL, mais l'OL cela ne me dérange pas car c'est parce que le club, a gagné beaucoup de matchs etc, donc il est normal qu'on parle de ce club, mais pourquoi parler sans arrêt des clubs de Paris et de Marseille ? et ca ne s'arrête pas qu'au foot, que ce soit pour les événements sportifs, ou même tout simplement la météo, sans arrête on entend parler de Paris et Marseille, à croire que ce sont les deux seuls villes de France. Jean-François Gravier à écrit un livre très connu nommé Paris et le désert Français, Je pense qu'il aurait plutôt du appeler son livre, "Paris, Marseille et le désert Français", ca aurait été plus proche de la vérité. Donc pour ceux qui ne seraient pas au courant, il existe plein d'autres Grandes villes en France, où il se passe beaucoup de choses intéressantes, et où notamment il n'y a pas plein de violence dans les rues, c'est d'ailleurs peut-être pour ca que les médias aiment tant parler de ces deux villes.

Enfin bref, revenons au sujet initial, les Jeux-Olympiques, il est intéressant de constater, que maintenant que les JO ont commencé, les médias ne parlent plus beaucoup des manifestations qui se déroulent, et aussi de Reporters Sans Frontières, dont je vous invite à consulter leur site web, qui appelle depuis plusieurs mois au boycott des JO, mais pourquoi les médias n'en parle pas ? Argent, encore et toujours, et oui les médias ont payé des sommes astronomiques pour acheté les droits audiovisuels des JO, mondialement, les droits audiovisules pour les JO de 2008 s'élévent à la somme de 1700 Millions de Dollars [source] On comprend mieux pourquoi les chaines ne font pas de la "pub" pour le boycott des JO, car si les téléspectateurs boycott les JO, leurs revenus, c'est à dire la publicité, ne leur rapportera que très peu...